Section PCF Paris 13è

Section PCF Paris 13è
Accueil
 
 
 
 

Fin du mouvement de grève chez Tang Frères !

Photo : Pierre Duffour/AFP

 

Après six jours de grève et trois rencontres de négociation, un accord a été trouvé mercredi 18 février entre la direction de Tang Frères et ses salariés.

Le mouvement de grève entamé le vendredi 13 février par une trentaine de salariés, qui était une première dans l'entreprise, portait sur les revendications suivantes : la reconnaissance salariale de l’ancienneté, une hausse générale des salaires de 3% en 2015, le respect de la réglementation du travail et l’obtention d’une indemnité de panier pour leur déjeuner. Les salariés refusent une situation salariale scandaleuse qui dure depuis des années, dans laquelle ils restent toute leur carrière au "SMIC Tang", avec des salaires qui n'ont pas augmenté selon eux depuis 2006. Tout cela au sein d'une entreprise qui engrange des millions d'euros de bénéfices chaque année et est déjà sous le coup d'une condamnation pour avoir payé des caissières en dessous du taux horaire prévu par la convention collective.

Face à la mobilisation des salariés, et au soutien qui leur a été apporté par la population et par de nombreux élus (mairie de Vitry, conseil général du Val de Marne, groupe PCF-FDG du 13ème arrondissement...), la direction a fini par proposer un accord fixant des cadres de négociation et des rencontres sur les salaires et l'ancienneté. Il entérine notamment la mise en place de deux cycles de négociation, l'un portant sur la durée du travail (à partir du 27 mars), l'autre sur les rencontres annuelles obligatoires (à partir du 7 mai). La direction a par ailleurs pris des engagements très fermes en faveur de rattrapages sur les bas salaires, qui devraient intervenir avant la première négociation.

L'issue de cette grève, jugée très positive par Romain Pitelet, responsable de l'union locale CGT du 13ème arrondissement, montre que la mobilisation des salariés paye. Elle marque aussi le fait qu'au vu du contexte économique difficile, dans lequel les attaques contre les travailleurs se font de plus en plus violentes, il est impératif de garantir les droits des salariés et de soutenir leurs mobilisations face aux intransigeances patronales. 

 

 

 

   

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.